Blagues : Une magnifique femme blonde débarque dans une banque afin d'obtenir un prêt

Une magnifique femme blonde débarque dans une banque afin d'obtenir un prêt

Pouhahaha!

Publié le par Veux-tu Rire? dans Blagues
Partager sur Facebook
1,305 1.3k Partages

Une belle blonde entre dans une banque et demande un prêt. Elle explique qu'elle se rend aux États-Unis deux semaines pour les affaires et qu'elle a besoin d'emprunter une somme de 5000$. 

L'agent dit que la banque aurait besoin d'une garantie pour ce prêt. La blonde tend alors les clés de sa Rolls Royce neuve. La voiture est garée devant la banque, la blonde a les papiers et tout est en règle. La banque accepte de prendre la voiture en gage pour le prêt.

Dès qu'elle est sortie de l'agence, le directeur et ses agents éclatent de rire :

- C'est bien une blonde, pour laisser une Rolls de 250 000$ en gage d'un emprunt de 5000$...

Un employé se charge ensuite de garer la voiture dans le garage souterrain de la banque. Deux semaines plus tard, la blonde revient. Elle rend les 5000$ et les intérêts, qui montent à exactement 15,41$. 

Le banquier dit alors :

- Mademoiselle, nous sommes très heureux d'avoir fait affaire avec vous et cette transaction s'est fort bien passée, mais nous sommes un peu perplexes. Pendant votre absence, nous avons procédé à des vérifications à votre sujet et nous avons découvert que vous étiez multimillionnaire! Pourquoi cet emprunt de 5000$?

La blonde répond :

-À quel autre endroit de Paris puis-je garer ma voiture deux semaines pour 15,41$ et m'attendre à la retrouver à mon retour ?

C'est votre jour de chance parce qu'on a une deuxième blague pour vous! 

C'est une jeune fille en mini-jupe trop serrée qui fait la queue pour entrer dans l'autobus...

Voyant qu'elle n’arrive pas à monter car la jupe est vraiment très serrée, elle passe ses mains derrière pour ouvrir un peu la fermeture éclair.

Peine perdue : la jupe est encore trop serrée. Nouvelle tentative pour donner un peu plus d’aisance, nouvel échec.

Elle se prépare à un nouvel essai lorsque l’homme qui se trouve derrière elle la prend soudainement par les fesses et et la propulse dans le bus.

Outrée, la jeune personne se retourne et glapit :

-Monsieur, vous êtes un goujat libidineux. De quel droit vous permettez-vous de porter la main sur moi ?!

- Et vous, mademoiselle, de quel droit avez-vous baissé par deux fois ma braguette ?

Partager sur Facebook
1,305 1.3k Partages

Source: rireenboite.com